Retour à l'accueil de l'Union Syndicale Géotechnique
Découvrez les géotechniciens membres de l'USG :
Sélectionnez votre département :
Retour à l'accueil de l'Union Syndicale Géotechnique Espace membre :

Mot de passe oublié?   |   Devenir membre?
Géo-label - Recommandations
investigations géotechniques
- Synchronisation des missions d´ingénierie géotechnique de maitrise d´oeuvre - certification Sondeur en géotechnique
|| Sécurité : Machine sans protecteur - Travailleur isolé - Evaluation de la charge physique - || Juridique : Accès réservé aux membresPlusieurs menus sont réservés aux membres cliquez ici pour postulerAccès réservé aux membres
 


Retour sur le déroulé du projet de certification :

Le dossier de demande de certification :
Le dossier initial de demande de certification, écrit et présenté à l’AG de juin
2015 par Jean Yvon Cabioc’h , a dû être revu et approfondi pour répondre
aux nouvelles exigences de la CNCP (Commission Nationale des
Certifications Professionnelles). Aujourd’hui Ce dossier est en cours de
finalisation pour un envoi fin août au correspondant CNCP pour relecture
avant saisine du préfet, acte qui déclenche la procédure officielle d’étude de
la demande par la CNCP : compter 8 à 12 mois d’instruction avant
parution au JO.


Le certificateur :
L’organisme certificateur qui dépose le dossier à la CNCP, seul habilité à
remettre les certifications, est le GIP FCIP de Toulouse.


Les acteurs :
• Supervision du projet : Joël MICAS, directeur du département CEP
(Certification et Evolution Professionnelle) de la DAFPIC de Toulouse (Délégation
Académique à la Formation Professionnelle Initiale et Continue)
• Chef de projet : Chantal BURAIS, conseillère en formation continue


Les blocs de compétences de la certification :
La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie
sociale, par la création du CPF (Compte Personnel de Formation), introduit la notion de bloc
de compétences.
Ainsi, pour être éligibles au CPF, les formations retenues doivent être sanctionnées par une
certification enregistrée dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
ou permettre d'obtenir une partie identifiée de certification professionnelle, classée au sein du
répertoire, visant à l'acquisition d'un bloc de compétences.
Pour la certification sondeur en géotechnique, 3 blocs de compétences ont été retenus :

Bloc 1 : La gestion opérationnelle d’un chantier. Ce bloc intègre 4 sous activités :
1. La préparation et l’organisation du chantier
2. La gestion de la fin du chantier
3. Le déplacement sur site
4. Le reporting
Bloc 2 : La réalisation de sondages en géotechnique
La mission d’un sondeur en géotechnique doit concerner à minima l’une des trois sousactivités
suivantes : prélèvements et/ou essais et/ou pose d’équipements.
Bloc 3 : Contribution à la démarche qualité et à la performance de l’organisation . Ces
activités sont exprimées en transverses à travers les activités décrites dans les blocs 1 et 2.


L’accompagnement à la VAE (Validation des
Acquis de l’Expérience) :

L’accompagnement à la VAE, mis en oeuvre par le DAVA de
Toulouse (Dispositif Académique de Validation des Acquis), a
nécessité l’écriture d’un référentiel décrivant en détail le métier
et les activités du sondeur en géotechnique.
Ce document, réalisé grâce à la mobilisation d’experts de la
profession (ingénieurs, responsables qualité, chefs
d’entreprise…) a servi d’appui aux 3 méthodologues
intervenant depuis Toulouse pour accompagner à distance ou
en présentiel les salariés volontaires pour engager une
démarche de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)
21 salariés engagés
20 salariés accompagnés jusqu’au dépôt du livret 2


Rappel sur la procédure VAE:
Chaque candidat convoqué pour l’entretien avec le jury de VAE a
préalablement déposé 2 dossiers auprès du certificateur :
1. Le livret 1 : sorte de super CV qui atteste de 3 ans d’expérience
dans le métier visé par la certification
2. Le livret 2 : description à minima de 4 activités réalisées par le
candidat en lien avec le référentiel d’activités validé par les
professionnels mobilisés sur le projet. Nous avons choisi d’utiliser
la matrice du livret 2 Education nationale qui sert de support
pour l’accès par la VAE de tous les diplômes professionnels de
l’Education Nationale

ce qui est en cours

Les sessions de VAE :
Pour déposer un dossier de demande d’inscription d’une nouvelle
certification au RNCP (Registre National des Certifications
Professionnelle) il faut justifier de trois sessions de validation par au
moins l’une des voies suivantes : formation initiale, apprentissage,
formation continue ou VAE.
Pour notre projet, nous avons choisi de présenter 3 sessions de VAE
réalisées entre le 27 juin et le 1er juillet et réparties sur 3 sites :
Toulouse, Paris et La Seyne sur Mer.


Les jurys de VAE :
Chaque jury se déroule selon le protocole décrit dans le guide
d’accompagnement des jurys de VAE.
Chaque jury comprend 3 membres de jury dont 2 professionnels,
connaissant bien les différents aspects du métier. Chantal BURAIS a
participé à tous les jurys pour assurer une même équité sur
l’appréciation des dossiers.
Chaque professionnel membre du jury a participé à une préparation
commune et a, tour à tour, été président de jury.


La lecture des livrets 2 :
Chaque membre de chaque jury a eu en main le livret 2 de chaque
candidat et en a fait une lecture approfondie en lien avec les
compétences attendues sur chacun des 3 blocs de compétences.
Cette lecture permet à chaque jury de dégager des questions à poser
lors de l’entretien dans le but d’éclaircir, d’expliciter ou de compléter les
activités réalisées et décrites par le salarié. Le jury s’appuie sur la
lecture du livret et l’entretien pour se faire une idée globale du
professionnalisme du salarié, toujours au regard des compétences
attendues pour le métier.


La préparation des entretiens :
Avant chaque entretien les membres du jury échangent sur leurs
impressions respectives et sur les points à éclaircir ou compléter. Les
questions à poser sont validées et réparties collégialement entre les
membres du jury. Les questions techniques étant généralement
réservées aux professionnels et les questions sur les compétences
plus transverses au chef de projet de la certification.

La délibération du jury :
Chaque jury délibère après les auditions et donne son avis. Le Président de jury valide la décision
prise en général à l’unanimité par l’ensemble des membres et signe les parchemins.
Pour être validé en totalité, le salarié doit être jugé globalement compétent sur les 3 blocs de
compétences. Dans le cas contraire il peut avoir soit une validation partielle, soit un ajournement
sans aucune validation.
Au moment de l’AG tous les salariés qui s’étaient présentés au jury de VAE ont été validés à 100%.
Ce fut également le cas par les autres jurys.


Les candidats :
Sur l’ensemble des jurys, nous avons pu observer :
• Une réelle fierté d’être allé jusqu’au bout de la démarche et de valoriser un métier qu’ils
aiment
• Un désir de reconnaissance de leurs compétences
• Un travail sérieux, réalisé parfois dans des conditions difficiles, pratiquement toujours sur
le temps de repos
• Une réelle sincérité sur la façon dont ils s’y sont pris pour mobiliser toutes les énergies et
les compétences afin de les aider à mettre en mots un métier qu’ils n’ont pas pour
habitude de décrire


Prochaines étapes

Remise du dossier finalisé au correspondant de la CNCP pour validation avant
saisine du préfet de Région :

Instruction du dossier prévue entre septembre 2016 et juin 2017.
Organisation du 1er conseil de perfectionnement :
Date validée : 15 septembre 2016 à 14h30 à Paris.
Poursuite des sessions de VAE :
En attendant la mise en place de sessions de formation, poursuite des sessions de
VAE pour justifier de nouvelles « cohortes » exigées lors du renouvellement
d’inscription de la certification au RNCP (3 ans après la 1ère parution au JO)
Contact VAE – DAVA de Toulouse : Jackie Tancogne
Tél : 09 66 89 48 98 – mail : jackie.tancogne@ac-toulouse.fr
Ecriture de l’ingénierie de formation et habilitation de centres de formation :
Conformément à ce qui est attendu dans le dossier de certification, le GIP FCIP mettra
en place une procédure d’habilitation des structures qui prépareront à la certification de
« sondeur en géotechnique ».


1ère étape : étude sur les potentiels et expertises mobilisables au sein des entreprises
partenaires. Envoi prochain d’un document d’enquête à retourner avant le 15/09/2016.

Remerciements …….
Aux experts VAE :

Denis Odorico – 2GH
Gérard Pradeau - CEBTP
Romain Gondran - Alios
Aux présidents des Jurys VAE
Cyril Chapuy – ABESOL
Denis Odorico – 2GH
Gérald Desaigues – CEBTP
Hervé Grisey - Hydrogéo
Jean-Paul Mourier – CEBTP
Jean-Pierre Hery – GEOTEC
Stéphane Laugier – ERG
Vincent Urso – GEOTEC


Aux salariés, premiers certifiés sur “sondeur en géotechnique”
Félicitations …….

LACHURIES Eric - ALIOS
PUISSEGUR Thierry - GINGER
LUZET Damien - ERG
CREGUT Cyril - 2GH
RENOT Julien - ALIOS
RAQUET Jérémy - ERG
HERBILLON Jean Philippe - ERG
CORNUBET Gaylord - ABESOL
BOUCHON Laurent - GEOTEC
MONTEGU Jean Louis - GEOTEC
CEBE Frédéric - FONDASOL
GAYARD Fabien - FONDASOL
GOSA LEBON Eric - ALIOS
LEBOURGEOIS Gilles - GINGER
LESTAGE Philippe - GINGER
NERON Ludovic-  FUGRO
CADOUX Christophe - FUGRO
ROUAMI Hakim - HYDROGEO
THOMAS Emerson - HYDROGEO
BAZILE Yoann - FONDOUEST






Découvrez les autres pages du chapitre "Travaux des commissions" :



Suivez nous sur Viadeo !

Suivez nous sur Linkedin !